Détails des missions

Article mis en ligne le 10/01/2016
 

Connaître et informer I Observer les secteurs culturels et les territoires I Accompagner les professionnels I Renforcer les réseaux I Mission d’appui à l’ingénierie européenne

 

 

Connaître et informer

La mission générale du centre de ressources permet de favoriser l’accès à une meilleure connaissance de l’activité culturelle et artistique régionale, qu’elle soit quantitative et/ou qualitative, ainsi qu’aux politiques publiques nationales et territoriales qui y sont liées. Pour ce faire, le pôle Territoires & Ressources répond à différents enjeux.

En premier lieu, il met à disposition une veille documentaire (actualité juridique, sociale, administrative, etc.) spécifique à différentes filières culturelles, mobilisable dans le cadre des activités d’appui et d’accompagnement des opérateurs et des territoires. Il permet ensuite d’apporter des réponses précises à des demandes d’information, de conseil et/ou d’orienter vers d’autres partenaires et services plus spécialisés si c’est nécessaire. Il renforce enfin la visibilité et la disponibilité des ressources culturelles et artistiques régionales.

La communication se fait principalement à travers le site web et les réseaux sociaux qui constituent un relais direct d’information et de communication pour les acteurs culturels de la région auprès des différents publics et professionnels, tant en région qu’au niveau national. Le nouveau site qui vient d’être mis en place en janvier 2016 offre différents services : annuaire professionnel, agenda culturel, offres d’emploi, offres de formation, appels à projets, dispositifs d’aide en région, publications d’études, etc.

L’agenda est au service des acteurs culturels qui sont soutenus par l’Etat, la Région et les principaux partenaires publics, afin de mieux faire connaître leurs événements et leurs actions sur l’ensemble du territoire régional mais il donne également à voir leurs activités de création et de diffusion hors région. Cet Agenda est également relayé sur le site Plurio.net , portail culturel transfrontalier de la « Grande-Région » (le groupement européen de coopération territoriale – GECT – de l’Europe Rhénane : le Grand-Duché de Luxembourg, les Länder de Rhénanie-Palatinat et de Sarre, la Région wallonne, la Communauté française et la Communauté germanophone de Belgique ainsi que la région Lorraine).

La lettre d’information est diffusée à l’ensemble des abonnés couvrant différents secteurs professionnels, associations locales, élus et personnels administratifs des collectivités, réseaux nationaux, etc.

Cet espace d’informations et d’échanges, qui se met en place progressivement en 2016 se complète par l’organisation tout au long de l’année d’ateliers collectifs et de journées d’informations thématiques qui sont destinés à passer en revue les évolutions et l’actualité de ce secteur tant en matière sociale, économique que juridique. Elles permettent d’aborder concrètement les questions liées aux enjeux des parcours professionnels et de leur accompagnement.

Observer les secteurs culturels et les territoires

Dans un contexte de forte mutation, les outils de diagnostic et de connaissance représentent des enjeux essentiels pour rester au plus près des réalités du territoire et de ses acteurs, en détecter les évolutions afin d’avoir une réflexion plus prospective et d’aide à la prise de décision pour accompagner les politiques culturelles publiques.

Depuis de nombreuses années Arteca conduit des travaux d’observation généralistes (l’emploi culturel, les financements publics de la culture) et d’analyses plus spécifiques (les politiques culturelles intercommunales en Lorraine, les retombées locales de l’activité du Théâtre du Peuple de Bussang) ou sectorielles (la filière du Livre en Lorraine).

Les « besoins » en termes d’observation régionale portent sur de nombreux aspects du champ culturel. Ainsi, ces travaux sont menés dans le cadre de collaborations régionales ou interrégio-nales avec l’INSEE, d’observatoires culturels en région, de réseaux professionnels à partir des priorités annuelles définie par les instances de l’EPCC (Etat et Conseil régional) en lien avec les professionnels des différentes filières. Actuellement, et pour l’exemple, un travail d’analyse de l’emploi culturel sur le nouveau périmètre de la Région Alsace/Champagne-Ardenne/Lorraine est en cours.

Aux côtés de la DRAC, du Conseil Régional et en lien avec les principales collectivités, Arteca souhaite pouvoir participer sur la base de travaux d’étude et d’observation permanente aux différents diagnostics et éléments d’analyse qui permettront aux partenaires publics de conduire des stratégies de structuration et d’aménagement culturel du territoire dans ce nouvel espace géographique par ailleurs inscrit dans un cadre transnational inédit en France (4 voisins européens).

Accompagner les professionnels

Cette activité, telle que redéfinie en 2015 par les tutelles de l’EPCC dans le cadre de ses nouvelles missions, privilégie un principe d’accompagnement collectif, d’animation de « groupes-métiers » (par exemple chargé-es de diffusion, relations publiques, administrateurs de compagnies, etc.) et de coopérations d’échelle régionale. Les missions d’Arteca ne portent pas sur un accompagnement aux activités de production, de diffusion, de mobilité des artistes ou la mise en visibilité des équipes artistiques dans le cadre de manifestations nationales telles que certaines agences régionales les pratiquent.

Les modes d’accompagnement se structurent en différents niveaux « d’intervention » selon que l’on s’adresse individuellement (salariés au sens large) ou aux structures culturelles (ces deux situations sont cependant assez fortement liées, en particulier pour les très petites « entreprises » culturelles où selon les secteurs, 60% à 90% d’entre-elles n’ont pas de salariés permanents) :

  • Arteca propose une permanence hebdomadaire (le jeudi) ouverte aux artistes, techniciens, personnels administratifs et tous professionnels souhaitant informations et conseils sur des aspects concrets de leur travail dans le secteur du spectacle vivant (statut, régime de l’intermittence, spécificité, etc.).
  • Les « groupes-métiers », participatifs et thématiques, réunissent des professionnels d'un même métier pour échanger sur leurs pratiques, les évolutions, les difficultés rencontrées sur le terrain et les besoins en termes d’accompagnement ou de formations spécialisés. Ils sont réunis sur une demi-journée, en deux temps : un temps d'information générale, puis un temps d'échange et de questionnement sur les projets et pratiques des participants.
  • Les « journées d'information » permettent de mieux comprendre les évolutions de l’actualité sociale, économique et fiscale, mais aussi d’informer sur les nouveaux dispositifs (emploi, formation, etc.) et les nouveaux textes législatifs et réglementaires qui sont en lien avec les différentes activités des acteurs. Elles sont organisées en partenariat avec d'autres organismes spécialisés, d’autres services et organismes publics plus généralistes qui ne relèvent pas nécessairement du champ culturel (Directions régionales, réseau « France Active », les Dispositifs Locaux d’Accompagnement, les Chambres Consulaires, les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, les Scops, etc.).

Renforcer les réseaux

Une des missions importantes de l’EPCC renvoie au soutien des réseaux professionnels dans le développement de leurs projets de coopération et leur structuration de façon pérenne. Les interventions d’Arteca sont formalisées dans le cadre de partenariats en accord avec le Conseil Régional et la DRAC qui soutiennent par ailleurs ces projets et leurs opérateurs sur les dimensions culturelle et artistique. Elles portent par exemple :

  • Sur l’accompagnement à la constitution du réseau : état des lieux des acteurs et de leurs besoins, aide à l'identification d'un référentiel commun, etc. Cet aspect mobilise avant tout le Pôle Territoires et Ressources d’Arteca en étant au service d’une problématique d’étude ou d’observation spécifique.
  • Sur l’accompagnement à la vie du réseau : Arteca est un repère commun entre les opérateurs de terrain et se charge de son animation en accord avec les professionnels. Différentes activités ont trait à la veille, la transmission d’informations, la réalisation de documents de travail, le développement d’outils, voire la coordination de projets plus ambitieux.
  • Sur un appui à la communication d’actions portées par les réseaux (ex : Agenda des programmations Jeune Public, festival Exp.Édition, catalogue du Réseau des Arts de la Rue) destinée à renforcer la visibilité tant au niveau régional que national. Le soutien se traduit aussi par la mise en place d’espaces Internet, de newsletters dédiées et d’animation des réseaux sociaux.

Site web réseau Jeune public en Lorraine

Site web Exp.Édition, réseau danse en Lorraine

Mission d’appui à l’ingénierie européenne

Si de par sa situation géographique, la Lorraine offre un cadre propice à de nouvelles opportunités de développement transfrontalier, les projets portés par des opérateurs culturels régionaux sont encore assez peu nombreux, et le plus souvent limités à une partie de l’espace de la « Grande-Région » transfrontalière (GECT). Même au niveau national, l’essentiel de la « coopération française » met en jeu des partenariats fréquemment réduits à une partie de l’Europe des 15 voire des 12, or le périmètre s’est considérablement élargi et par exemple la nouvelle programmation 2014-2020 d’Europe Créative est désormais ouverte à des coopérations internationales avec des pays tiers.

Dans un tel contexte, la dimension européenne devient une dimension structurante, et non plus simplement « opportuniste », pour toutes les approches professionnelles. La question de la coopération culturelle européenne doit être pensée comme un investissement essentiel pour les acteurs porteurs de nouvelles activités en région.

Arteca, le service Europe/PASTEL du Conseil Régional de Lorraine (en 2015) et le Relais Culture Europe (RCE) au niveau national et européen, mais aussi avec ses homologues au Luxembourg et en Région Wallonne s’associent afin de proposer des réponses adaptées à ce besoin d’ingénierie européenne.
L’objectif premier repose sur l’information des porteurs de projets concernant les opportunités offertes par les différents programmes européens, et la mise en place d’outils permettant de les accompagner dans l’élaboration de coopérations élargies (« montage de projet », recherche de partenaires, suivi administratif et financier, évaluation, audit-contrôle, etc.) grâce aux différentes compétences et complémentarités de cette plateforme à la fois transrégionale et transnationale.

Au-delà, le RCE propose d’animer des temps d’échanges sur les enjeux plus spécifiques de l’innovation (économique, sociale, numérique, participative) pour une plus grande coopération européenne, et notamment dans les domaines des « industries culturelles et créatives ».

 

CRÉDITS: EPCC Arteca