L'appui-conseil aux petites entreprises du spectacle vivant

L'appui-conseil aux petites entreprises du spectacle vivant

Dispositif prolongé jusqu'au 28 février 2018 !

Spectacle vivant
Autre

Article mis en ligne le 30/10/2015 - mis à jour le 09/11/17

Prestation d’accompagnement pour les entreprises du spectacle vivant de moins de 11 salariés, l’appui-conseil a pour objectif de pérenniser et développer les activités, avec l’appui d’un consultant spécialisé.
Expérimenté avec succès de 2009 à 2014, cette prestation vise à accompagner le projet entrepreneurial en fiabilisant les procédures, apportant des préconisations sur les pratiques et l’organisation ainsi que des pistes de consolidation et de développement réalistes.   

Ce dispositif apporte expertise, préconisations et outillage sur les trois volets essentiels du fonctionnement d’une entreprise :

  •     l’organisation et le management,
  •     les ressources humaines,
  •     la gestion économique et financière.   

Les entreprises éligibles sont celles qui comptent moins de 11 salariés en équivalent temps plein, qui ont pour activité principale le spectacle vivant (production, diffusion, gestion de salle ou prestataire technique).
Issu de l’accord EDEC (Engagement de développement pour l’emploi et les compétences) conclu en juillet 2014, l’appui-conseil est financé par les ministères en charge de l’Emploi et de la Culture, la Commission paritaire nationale emploi formation du spectacle vivant (CPNEF-SV), l’Afdas et Audiens.

Public concerné

L'appui-conseil est destiné aux entreprises qui :

  • souhaitent développer un projet d’entreprise au-delà du projet artistique et ont la volonté de développer leurs activités à moyen et long terme ;
  • ont besoin de renforcer leur organisation en fiabilisant leurs outils et méthodes ;
  • souhaitent améliorer la gestion de leur personnel, des emplois et des compétences ;
  • veulent sécuriser leur économie ;
  • souhaitent partager des expériences et des questionnements avec d’autres TPE.

L'appui-conseil n’est pas destiné :

  • aux individus porteurs de projets ;
  • aux créateurs d’entreprises ;
  • aux auto-entrepreneurs.

Contenu de la prestation

Environ 7 jours de prestation, répartis sur plusieurs mois, en accord avec votre agenda, alternant conseil individualisé et partages d’expériences avec d’autres entreprises, selon différentes modalités : à distance, en présentiel,  au sein de l'entreprise , en groupe.

4 jours se déroulent en intra-entreprise
Le consultant est présent au sein de l’entreprise pendant 4 jours, non consécutifs. Ce temps d’appui-conseil personnalisé comprend une séquence de diagnostic, l’accompagnement proprement dit et la conclusion.

Les rendez-vous sont arrêtés à la convenance de l’entreprise.
Le consultant pourra demander à l’entreprise de produire des documents, outils, etc. entre les rendez-vous. L’entreprise et le consultant pourront se contacter entre les rendez-vous si besoin.

2 jours se déroulent en inter-entreprises
Ces journées collectives, pouvant être consécutives selon les besoins et disponibilités du groupe, permettront le partage des enjeux et des questionnements, l’échange de pratiques et d’expériences,… Elles seront aussi l’occasion pour le consultant d’effectuer des rappels généraux relatifs par exemple au cadre réglementaire, de proposer des outils communs, d’évoquer la question de la mutualisation de moyens...

Bon à savoir :
> Ces journées ne sont pas optionnelles.
> Les groupes seront composés a minima de 4 entreprises et au maximum de 6 entreprises.
> Selon les cas, ces journées pourront se dérouler dans les locaux du consultant, de la DRAC, de la DIRECCTE…

2 demi-journées
consacrées au  bilan de positionnement et au suivi de la prestations se déroulent en général  à distance.

Coût et conditions d'accès

Aucune participation financière n’est demandée aux entreprises. En revanche, celles-ci devront prendre en charge éventuellement leurs frais d’hébergement, de déplacements pour les journées inter-entreprises et leurs frais de repas.

Pour bénéficier de la prise en charge financière par l'Afdas, les entreprises doivent répondre aux critères cumulatifs suivants :

  • développer, depuis au moins trois ans, des activités de spectacle vivant à titre principal : exploitant de lieu de spectacle, producteur, tourneur, diffuseur, prestataire technique (c’est-à-dire les entreprises ayant les codes APE  9001Z, 9002Z ou 9004Z);
  • détenir une licence d’entrepreneur de spectacle ou le label des prestataires de services techniques ;
  • employer de 1 à 10 salariés en équivalent temps plein, quel que soit le type de contrat de travail (CDI, CDD et/ou CDDU), sur deux des trois derniers exercices ; 
  • la personne qui suit cet accompagnement doit exercer une fonction de responsabilité et/ou d'encadrement dans l'entreprise, quel que soit son statut d'emploi (CDI, CDDU, CDD) ;
  • cotiser à l’Afdas et être à jour de ses contributions à la formation professionnelle.

CRÉDITS: EPCC Arteca