Aide aux projets de création et de reprise - Spectacle vivant

Aide aux projets de création et de reprise - Spectacle vivant

Déposez votre projet avant le 30 novembre pour 2018

Spectacle vivant
Région

Article mis en ligne en mai 2017
 

OBJECTIFS

Par ce dispositif, la Région Grand Est décide :

  • de soutenir l’innovation culturelle en favorisant la création artistique professionnelle d’aujourd’hui en matière de théâtre, de marionnettes, d’arts de la rue, de cirque, de danse, de musique, d’arts de la parole ou de toute forme hybride relevant du spectacle vivant ou mettant l’accent sur la pluridisciplinarité,
  • de promouvoir le rayonnement de la création et de la production artistique en région et au-delà, en partenariat avec les lieux de diffusion qui ont une responsabilité essentielle dans ces domaines,
  • d’accompagner les filières professionnelles et de soutenir l’emploi culturel par un soutien aux projets de création.

Bénéficiaires

De l'aide

  • toute équipe artistique professionnelle de spectacle vivant ou tout bureau de production accompagnant les équipes artistiques dans leurs projets,
  • toute personne morale publique ou privée,
  • exerçant une activité régulière en région depuis au moins deux ans ou accueillie en résidence d’au moins 3 ans au sein d’une structure culturelle régionale,
  • sont exclues les équipes artistiques bénéficiant des dispositifs « Aide triennale au développement des équipes artistiques du spectacle vivant » ou « Conventionnement triennal des équipes artistiques du spectacle vivant » et celles dont les projets sont produits par les Centres Dramatiques Nationaux et les Centres Chorégraphiques Nationaux. Ces derniers pourront néanmoins porter des projets d’équipes artistiques indépendantes sous la forme de production déléguée.

Projets éligibles

Nature des projets

L’aide de la Région Grand Est est subordonnée aux critères suivants :

  • respecter les dispositions légales et réglementaires,
  • être titulaire d’une licence d’entrepreneur de spectacle de catégorie 2 en cours de validité,
  • justifier sur les 2 dernières années d’une diffusion en dehors de son département d’implantation dans des conditions professionnelles,
  • présenter un plan de diffusion cohérent et significatif,
  • justifier de l’accompagnement par des structures culturelles professionnelles sous forme de coproductions, coréalisations, achats et préachats, accueil en résidence, mise à disposition ou valorisation en nature.

Méthode de sélection

Le Président de la Région peut solliciter l’avis d’un Comité de sélection qui se réunit pour rendre un avis technique sur l’ensemble des dossiers éligibles présentés, au regard des critères d’intervention régionaux, et rend un avis au regard d’une grille d’analyse qui reprend les différents critères énoncés dans le dispositif.

Le Comité de sélection se montre particulièrement attentif à :

  • un environnement administratif adapté permettant une gestion rigoureuse et une stratégie de diffusion,
  • la pertinence de la note d’intention traduisant la volonté et le sens du projet de création,
  • la dimension et l’ambition de la création précisant le(s) réseau(x) de diffusion envisagé(s),
  • la qualité et l’innovation artistique,
  • la prise en compte des publics et des territoires dans le montage du projet de création,
  • l’équilibre entre le budget présenté, la nature du projet et sa faisabilité : vérité des coûts, adéquation avec les moyens mis en oeuvre, capacité à générer des recettes propres, situation financière de la structure porteuse.

Dépenses éligibles

Ne sont pas éligibles les dépenses de valorisation, d’ajustements comptables, de frais bancaires et d’investissement.

Validité de l’aide : le projet doit être réalisé dans un délai de 2 ans à compter de la date de décision.
Recommandation : le versement du solde de l’aide antérieure doit être demandé au plus tard à la date du dépôt du nouveau dossier.

LA DEMANDE D’AIDE

TOUTE DEMANDE DOIT FAIRE L’OBJET D’UNE LETTRE D’INTENTION
Cette lettre adressée au Président de la Région démontre que l’aide allouée a un effet levier. Si cet effet n’est pas démontré, l’aide ne peut être accordée.

La demande d'aide contient au moins les informations suivantes :

  • le nom du porteur de projet,
  • une description du projet, y compris ses dates de début et de fin,
  • la localisation du projet,
  • l’ensemble des postes de dépenses du projet,
  • le montant de l’aide sollicitée.

Des pièces complémentaires peuvent être demandées dans le cadre de l’instruction du dossier.


Pour plus d'éléments concernant ce dispositif d'aide, merci de vous reporter à la fiche détaillée ci-contre : engagement du bénéficiaire, modalités de versement de l'aide, de remboursement éventuel de l'aide, suivi et contrôle, dispositions générales

source : délibération N°17SP-614 du 24 mars 2017 - conseil régional Grand Est, Direction de la Culture, du Patrimoine et de la Mémoire

CRÉDITS: EPCC Arteca