Soutien aux centres de ressources Cinéma – Audiovisuel – Livre

Soutien aux centres de ressources Cinéma – Audiovisuel – Livre

Dépôt des dossiers entre le 30 septembre et le 30 mars

Livre et lecture
Cinéma / audiovisuel
Région

Article mis en ligne le 01/06/17

OBJECTIFS

Par ce dispositif, la Région Grand Est décide de soutenir les centres de ressources dans les
domaines du livre, du cinéma et de l’audiovisuel afin de permettre l’émergence, l’accompagnement et le développement de projets structurants pour l’écosystème régional :

  • en matière de création, de diffusion, d’accueil de tournages et de projets d’animation et de postproduction, d’accompagnement économique des opérateurs, d’actions de formation et d’éducation à l’image, de sauvegarde du patrimoine pour le secteur du cinéma-audiovisuel,
  • en matière de développement et de structuration de l’interprofession, de développement de projets d’animations du territoire, d’accompagnement des acteurs de la chaine du livre, de formations, de projets d’éducation artistique et culturelle et de valorisation du patrimoine littéraire pour le secteur du livre.

Bénéficiaires

De l'aide

Les structures culturelles de droit privé ou public relevant du secteur du livre et du cinéma et de
l’audiovisuel, établies sur le territoire du Grand Est, et reconnues comme centres de ressources en raison du rayonnement de leur activité.

Pour ce faire, elles doivent disposer d’une expertise ou d’une représentativité dans leur discipline, ainsi que de lieux mobilisables, de ressources humaines professionnelles, d’un programme et d’un budget faisant l’objet de divers financements publics et d’une capacité à générer des ressources propres.

Projets éligibles

Nature des projets

Pour le secteur du cinéma-audiovisuel, les programmes d’actions doivent répondre à au moins trois des critères suivants :

  • accompager la création et les auteurs régionaux en particulier,
  • assurer une diffusion sous forme de festivals de plusieurs journées ou de cycles de projections touchant un large public dans une dimension thématique ou régionale,
  • valoriser et promouvoir des projets produits ou tournés en région,
  • inclure des actions de formation, ex : résidences, rendez-vous réguliers, propositions thématiques,
  • participer à l’éducation à l’image, en tant qu’opérateurs indépendants ou Pôle Régional d’Education Artistique et de Formation au Cinéma et à l’Audiovisuel,
  • contenir des actions de médiation – ex : diffusion en médiathèque, prisons, hôpitaux - et d’animation de réseaux ou de salles, en vue de l’élargissement des publics ou de la découverte de nouvelles cinématographies hors festivals,
  • agir pour la sauvegarde du patrimoine : préservation, conservation ou valorisation,
  • proposer des actions concertées et complémentaires avec les autres acteurs de la filière, ainsi que le développement d’outils mutualisés.

Pour le secteur du livre, les programmes d’action doivent répondre à au moins deux des critères suivants contribuant au développement et à la structuration de l’interprofession :

  • inclure des actions de promotion et de valorisation des acteurs régionaux,
  • développer des outils mutualisés,
  • agir pour la formation : recensement des besoins, identification et mobilisation d’experts et des financements liés à la formation,
  • mettre en œuvre des actions d’animation du territoire, d’éducation artistique et culturelle et de valorisation du patrimoine littéraire.

Méthode de sélection

Avant toute candidature, le porteur de projet prend contact avec le service économie culturelle et création numérique de la Direction de la Culture, du Patrimoine et de la Mémoire de la Région Grand Est.

La Région Grand Est est attentive à l’articulation du projet avec la politique régionale, aux
retombées structurantes pour le territoire, aux partenariats établis, aux zones géographiques et
aux populations concernées.

Les actions proposées s’inscrivent en cohérence avec les priorités de la politique régionale en
matière de soutien au secteur du cinéma-audiovisuel et du livre. Elles démontrent leur capacité à mobiliser et à mutualiser des moyens entre opérateurs culturels, pour un relais et un déploiement optimal sur le territoire régional.

En cas d’actions très localisées, celles-ci répondent à une problématique d’éloignement
géographique d’une offre de qualité et proposent des pistes de collaboration et de développement.

Dépenses éligibles

L’ensemble des coûts liées aux actions constituant un programme cohérent d’activités de centre de ressources peuvent être prises en compte.

Les actions pour lesquelles un soutien régional est sollicité font l’objet de budgets distincts en dépenses et en recettes, précisant en dépenses les charges de personnel directes ou indirectes, les fonds propres et les autres apports de collectivités publiques. Le porteur de projet présente également un budget consolidé de son activité annuelle ainsi que les indicateurs quantitatifs et qualitatifs pour la conduite de son évaluation annuelle.

LA DEMANDE D’AIDE

TOUTE DEMANDE DOIT FAIRE L’OBJET D’UNE LETTRE D’INTENTION
Cette lettre adressée au Président de la Région doit démontrer que l’aide allouée a un effet
incitatif. Si cet effet n’est pas démontré, l’aide ne peut être accordée.

La demande d'aide contient les informations suivantes :

  • le nom et les coordonnées complètes de la structure déposante,
  • un projet annuel d’actions, détaillant les constats ayant généré le projet et le diagnostic avant mise en œuvre, les changements attendus, les critères d’évaluation et toutes autres informations soulignant la pertinence du projet, la logique d’articulation des actions, les partenariats pressentis, l’impact régional sur les acteurs culturels et les publics, les zones géographiques concernées,
  • un argumentaire précisant l’intérêt d’un soutien régional en faveur de ce projet et les critères d’évaluation, qualitatifs et quantitatifs, proposés,
  • le montant de subvention sollicitée et le budget consolidé de la structure, ainsi que les budgets individuels par action,
  • le bilan artistique et financier de l’année n-1 et n de la structure et de ses actions pour lesquelles une aide régionale est sollicitée.

Des pièces complémentaires peuvent être demandées dans le cadre de l’instruction du dossier.

L’ensemble de la procédure de dépôt des dossiers, dossier administratif et dossier de projet, ainsi que de sollicitation des versements de la subvention régionale octroyée, est dématérialisée. Tous les documents sollicités, dont la liste et les modalités de transmission figurent dans le dossier, sont transmis par voie électronique à l’une des adresses suivantes :
cinema.audiovisuel@grandest.fr
livre@grandest.fr

 

Pour plus d'éléments concernant ce dispositif d'aide, merci de vous reporter à la fiche détaillée ci-contre : engagement du bénéficiaire, modalités de versement de l'aide, de remboursement éventuel de l'aide, suivi et contrôle, dispositions générales

source : délibération N°17SP-701 du 28 avril 2017 - conseil régional Grand Est, Direction de la Culture, du Patrimoine et de la Mémoire

CRÉDITS: EPCC Arteca