Médiation et actions pédagogiques : par les ensembles de la Fevis (chiffres 2016)

FEVIS (enquête nationale - octobre 2017)

Article mis en ligne le 08/11/17

"La FEVIS récolte des données auprès de ses adhérents tous les deux ans depuis sa création en 1999. Les informations liées aux actions de médiation sont récoltées depuis 2014.
106 répondants sur 138 adhérents ont participé à la collecte des données 2016. Les données récoltées sont déclaratives, vérifiées par l’équipe salariée en concertation avec les adhérents.

Face aux fractures sociales et territoriales grandissantes en France, l’injonction des pouvoirs publics au développement des initiatives de médiation et d’éducation artistique et culturelle se fait de plus en plus pressante. Les institutions culturelles se doivent de ce fait de développer leur propre politique de médiation et de travailler avec des partenaires également exemplaires en la matière. La demande est donc multiple pour les ensembles indépendants : de la part de leurs tutelles publiques, de leurs diffuseurs, mais aussi de leurs financeurs privés, qui soutiennent plus volontiers des initiatives sociales et solidaires que leur démarche artistique.

Pourtant, la responsabilité citoyenne et la volonté de transmission des ensembles indépendants n’ont pas attendu ces différentes injonctions pour effectuer un travail remarquable. Aujourd’hui, ce sont 88% des ensembles de la FEVIS qui déclarent une activité pédagogique et de médiation. Il est à noter que seuls 36% des coûts de ces activités sont couverts par un financement dédié. On constate donc indubitablement cet engagement, par le nombre d’interventions réalisées et le nombre d’ensembles musicaux impliqués. Ces actions sont pour beaucoup réalisées sur de longues durées.

Ainsi, la FEVIS a souhaité commencer le travail de publication de l’enquête 2017 par ce cahier, spécifiquement dédié au travail de médiation et d’éducation artistique et culturelle pour faire connaître et reconnaître ce que chacun, sur son territoire, réalise au quotidien sans nécessairement pouvoir le rendre visible comme peuvent l’être des programmes nationaux. "


cartographie extraite de l'étude, p. 13

Au sommaire

Dans ce document altèrnent chiffres clés, statistiques, commentaires et analyses :

Commentaire liminaireLes enjeux de la médiation culturelle, par Sylvie Pébrier

Données quantitatives
Définitions, nombre d’actions, bénéficiaires, typologie des interventions par catégorie de personnes touchées

L’action culturelle comme moyen d’émancipation des territoires ruraux, par Julien Robiquet

Géographie

Coût, financement et structuration des actions
> Financement fléché, personnel dédié

Impact de l’âge de l’ensemble et du niveau de subventions
> Conventionnement DRAC et du programme 224 du ministère
> Impact de l’âge des ensembles et du niveau de subvention

Objectifs des programmes – éléments qualitatifs et exemples
> Éveiller, initier – exemples de pratique collective et de représentations participatives
> Aller à la rencontre, donner accès et impliquer, exemples d’actions au service du lien social
> La musique dans la cité : décloisonner, contextualiser…

Commentaire Jouer la partition du temps, par Maryse Emel

Rapport aux publics acquis et aux amateurs
> Les expériences augmentées
> Transmission et démarches didactiques
> L’engagement de la FEVIS pour le numérique
> Communication numérique des ensembles

Commentaire - Transmettre à l’ère numérique, un enjeu vital pour la culture, par Jean-Noël Tronc

Annexes
> Ensembles répondants à l’enquête
> Liste des projets pédagogiques et de médiation 2016 déclarés par les ensembles

source : site web de la Fevis

CRÉDITS: EPCC Arteca