Rapport Rassembler la musique pour un centre national

ministère de la Culture (octobre 2017)

Article mis en ligne le 23/11/17

" Par lettre du 22 juin 2017, Mme Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a engagé une mission de réflexion au sujet du projet de « maison commune de la musique ». Cette mission a été confiée à Roch-Olivier Maistre, conseiller-maître à la cour des comptes.

Depuis quelques années, et notamment depuis l’abandon du projet de Centre national de la musique (CNM), le secteur musical a eu le sentiment d’accumuler les occasions manquées dans sa relation avec les pouvoirs publics. Même si de réelles avancées ont été observées, la politique publique de la musique paraît, à plusieurs égards, marquer le pas.

Le contexte s’est profondément renouvelé depuis 2011-2012. Malgré l’éclatement des acteurs, une forme de convergence s’esquisse au sein du champ musical. Après la forte décroissance du marché de la musique enregistrée, un nouveau modèle économique reposant sur le streaming s’affirme. Le dynamisme du spectacle vivant musical s’accompagne de l’arrivée de nouveaux acteurs poursuivant une stratégie intégrée, « à 360° ». L’internationalisation de la vie musicale s’accentue. Dans ce contexte, trois principaux besoins se font jour : l’observation, l’appui au développement international et le soutien, dans une optique de diversité culturelle.
Le projet d’un centre national chargé de missions d’intérêt général, au bénéfice de l’ensemble de la vie musicale, et au premier chef des artistes qui en sont l’âme, permettrait de répondre à ces enjeux. [...]

Les propositions présentées, qui pourraient conduire à la création du nouvel opérateur dès 2019, sont évoquées de longue date. Pour autant, les difficultés soulevées par leur mise en oeuvre ne doivent pas être sous-estimées. Les échecs successifs des projets de centre national dédié à la musique ont mis en doute la volonté, sinon la capacité de l’État, à créer un jour un tel établissement. Ajoutées aux préoccupations souvent divergentes de nombre d’acteurs, elles impliquent que la concrétisation d’un tel projet soit l’objet d’un réel engagement de l’État."

Au sommaire de ce rapport

LES CONSTATS : UN CONTEXTE PROFONDÉMENT RENOUVELÉ
Les acteurs : de l’éclatement à la convergence
Les modèles économiques : numérique, intégration, internationalisation 

> Numérique, le jour d’après, nouveaux acteurs, nouvelles stratégies, horizons internationaux
L’enjeu principal : repenser et améliorer le soutien au secteur
> L’observation ; l’export ; le soutien 

LES PROPOSITIONS : UNE APPROCHE INTÉGRÉE DE LA POLITIQUE MUSICALE 
Réaffirmer le rôle stratégique et prescripteur de l’État 
Constituer un opérateur public chargé de missions d’intérêt général 

> Sa valeur ajoutée ; son nom ; son périmètre ; ses missions ; son financement ; sa gouvernance ; ses composantes
Étudier la faisabilité d’un regroupement immobilier

LA MÉTHODE : UNE DÉMARCHE GRADUELLE 
Préparer la mise en place d’un nouvel établissement public 
Créer les conditions de futures évolutions

source : site web du ministère de la Culture

CRÉDITS: EPCC Arteca